CONGRES AIX LES BAINS

Propositions sur l’orientation générale de CHF, ses missions, la professionnalisation de son fonctionnement.    

Notre coordination a vu le jour en juin 2013 suite à une série de rencontres controversées avec les pouvoirs publics qui ont eu pour conséquence la création de la Coordination des organisateurs agrées Hadj de France. CHF est venu donc pour répondre aux interpellations persistantes des pouvoirs publics français qui cherchaient un interlocuteur capable d’apporter non seulement les réponses aux interrogations autour de la question du pèlerinage des musulmans de France mais pour résoudre les nombreux problèmes que rencontrent tous les intervenants dans l’organisation du voyage de pèlerinage à partir de la France.Plus de quatre années d’existence ont permis à CHF de réaliser les succès indéniables suivants :

La création d’un cadre démocratique et transparent de regroupement et de représentation nationale des organisateurs agréés du Hadj dans toute la France. Il est important de noter à ce titre que la majorité des organisateurs ont fait preuve d’une grande maturité par leur mobilisation permanente autour de leur coordination qui est la seule capable de porter leur préoccupation et d’exprimer leurs besoins et faire connaître aux différents partenaires les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans l’exercice de leur profession.

La coordination a su mener un dialogue fort et soutenu avec les pouvoirs publics français. Il est important de rappeler que la coordination a réussi dans la réhabilitation de l’image de marque des organisateurs du hadj qui pendant plus d’une décennie a souffert des agissements de certains organisateurs mêmes, mais aussi de certains détracteurs mal intentionnés qui en voulant se positionner ternissaient la réputation des organisateurs du hadj, sans distinction, par des campagnes de communications fallacieuses auprès du grand public et des pouvoirs publics.

  • Forte de cette image et de sa capacité de rassemblement et de représentation, la coordination des organisateurs Hadj de France s’est vue conviée à célébrer sa création officielle au quai d’Orsay même, au ministère des affaires étrangères et y donner sa première conférence de presse.
  • Consciente de la communication à elle seule ne pouvait résoudre les différentes questions concernant le respect de la réglementation et la qualité des prestations proposées par les différents organisateurs du hadj de France, CHF s’est engagé dans un processus non encore achevé pour l’instauration d’une charte de qualité qui serait le prélude de l’établissement d’un référentiel qualité qui servirait à la création d’un label Français en matière d’organisation du voyage de pèlerinage aux lieux saints de l’Islam. CHF a réussi un premier par la rédaction d’une charte de qualité et sa signature par tous les membres de CHF. Le parachèvement de projet est un axe majeur des projets à venir de CHF. Il constitue aussi un engagement pris avec nos partenaires institutionnels de l’état Français.
  • Le CHF, grâce à la qualité du travail de ses représentants, a su promouvoir ce projet de la charte de qualité auprès des pouvoirs publics qui étaient, depuis plusieurs années, à la recherche d’un partenaire capable d’assumer ce rôle. Il est important de rappeler ici les différentes mentions faites à cette charte de qualité par différents responsables de premier plan du gouvernement français dans différentes circonstances (références).      
  • La forte conviction et la détermination des représentants de CHF de concrétiser les engagements de la coordination ont permis d’obtenir un soutien engagé des pouvoirs publics à notre coordination. Ce soutien s’était exprimé par différentes actions menées au nom du gouvernement français en faveur de CHF par différents responsables officiels auprès des autorités saoudiennes à chaque fois qu’il était nécessaire. A titre d’exemple, on peut citer l’audience officielle demandée par le cabinet du ministère des affaires étrangères avec l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite à Paris en juillet 2016. On peut citer aussi les différentes rencontres du nouveau et de l’ancien consul français à Djedda avec le ministre du Hajj à la faveur de CHF ; et aussi les visites rendues par des représentants consulaires au président de CHF à Mina lors des dernières saisons du Hadj.
  • Le bureau administrateur de CHF a organisé régulièrement des séminaires de formation au profit des membres de CHF. Cette activité s’inscrit dans l’un des objectifs statutaires de CHF à savoir l’accompagner des membres par des programmes de formation et d’information en relation directe avec leurs activités professionnelles. 
  • Autre succès de CHF mais pas le dernier, c’est la commission SERVICE VISA HADJ. Il est inutile de rappeler les conditions dans lesquelles se déroulait l’opération de dépôt et de retrait des dossiers de visa parfois catastrophique pour les organisateurs et pour les candidats au pèlerinage ; et la réussite éclatante de CHF dans sa contribution décisive à la solution apportée à la gestion des dossiers de visa en collaboration avec le consulat d’Arabie Saoudite.

Ces différentes réalisations, malgré leur mérite, ne constituent que le début d’un long parcours assigné à notre coordination par ses propres statuts. Beaucoup de projets ambitieux ont été entamés et sont en cours de réalisation et d’autres restent à lancer sans délai pour assurer une vitalité à notre coordination et faire en sorte que la mobilisation reste constante autour des engagements pris autour des questions essentielles de la qualité et de la solidarité.

Un constat est cependant fait au sujet de la qualité. Et il en ressort qu’un recadrage autour de la charte de qualité est nécessaire et stratégique. En mettant la Qualité en avant comme l’objet principal de la Coordination, nous remettons l’éthique et la déontologie sont au centre de nos préoccupations comme stipulé dans les objectifs statutaires de notre coordination lors de sa création.

Ce qui est paradoxal, c’est qu’après les premiers pas encourageant réalisés dans le domaine de la charte de qualité nous n’avons pas beaucoup progressé sur la qualité et la mise en place du comité de suivi de l’application de la charte est au point mort. Ces deux dernières années, nous préoccupations se sont focalisées sur l’opération dépôt de passeports pour l’établissement des visas Hadj. Cette dernière question malgré qu’elle reste importante et mérite d’être avec toute la mobilisation qu’elle nécessite, ne doit pas figé les autres activités de CHF ni reléguer les différentes projets et engagements fondamentaux de notre coordination. 

Malgré la simplicité des dispositions de notre charte de qualité qui traite exclusivement du seul respect de la réglementation du tourisme, nous constatons peu d’engagement de la part des organisateurs à soumettre au bureau de la coordination la conformité à la charte de qualité des prestations fournies aux pèlerins.

Il s’agit donc de recentrer l’activité de CHF sur cet objet principal tout en menant des actions solidaires en faveurs de ses membres, et en proposant aussi un cadre adapté et maitrisé de mutualisation commerciale et d’exécution de prestation, etc.

Cette définition de CHF doit être intégrée par l’ensemble des organisateurs qui doivent faire preuve d’adhésion à ces objectifs, d’identification à CHF et d’engagement et de solidarité avec leurs collègues.

Un deuxième constat est fait quant au fonctionnement des instances de CHF, à savoir l’assemblée générale et le Bureau administrateur. Il est très utile de rappeler que les membres du bureau (au nombre de 7 membres) sont des volontaires et travaillent donc à titre bénévole. Le mode de fonctionnement du bureau a toujours consisté en des réunions de circonstance pour l’étude de questions ponctuelles et qui atteigne rarement une fréquence mensuelle.  

L’expérience accumulée ces 4 dernières années nous permet de dire aujourd’hui qu’il impératif de passer à la professionnalisation de notre coordination. En tant qu’association de professionnels du voyage, la Coordination se doit tout simplement de professionnaliser son fonctionnement. C’est seulement à cette condition que CHF atteindra l’efficacité attendue de lui et assurera sa pérennité. Pour ce faire, la professionnalisation doit se faire sur deux plans. Le premier concerne l’instance exécutive et le deuxième concerne les projets adoptés. 

Les ressources humaines ainsi que les moyens financiers doivent être définis pour permettre cette professionnalisation par la création des postes budgétaires de responsables et de compétences élues et/ou choisies parmi les membres de la coordination elle-même et/ou d’éléments extérieurs recrutés pour leurs compétences jugées nécessaires au bon fonctionnement de plein temps de l’instance exécutive. 

Les ressources financières ne devant pas se limiter aux seules cotisations des adhérents, CHF s’engagera progressivement quelques projets qui lui procureront des ressources financières supplémentaires dans le respect de la réglementation sur les associations. 

A cette fin, un plan de charge assorti des moyens qu’il faudra mobiliser pour son exécution devra être proposé à l’assemblée générale qui l’enrichira et l’adoptera…

Un troisième constat concerne la nature et la place que prennent les rapports institutionnels de CHF avec ses partenaires français et saoudiens. L’idée fondamentale est que CHF doit exister pour et par soit même. Notre coordination ne doit pas se définir uniquement par rapport aux attentes des partenaires institutionnels ou par rapport à une dynamique tierce. Notre coordination doit se définir par rapport à ces propres objectifs et doit tirer sa force de ses responsabilités assumées et de ses engagements tenus. CHF doit effectuer en permanence un recentrage sur ces objectifs statutaires. Il faut envisager nos partenariats seulement au service des intérêts de la Coordination et de ses membres. 

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT

Chers collègues,

Je suis heureux de présenter devant vous mon rapport moral pour la mandature durant laquelle j’ai eu l’honneur de présider CHF et son Bureau Administrateur. 

C’est le 27 mai 2015 que le Bureau Administrateur sortant a été élu. Plus de deux années donc de mobilisation et de travail bénévole de plusieurs membres de notre coordination pour porter CHF vers les objectifs qu’il s’est donné statutairement lors de sa création. 

Malgré toutes les difficultés et pesanteurs rencontrées, force est de souligner que CHF a réalisé différents projets, en plus d’avoir poursuivi et fait évoluer les chantiers déjà commencés par la précédente équipe.

Dans ce cadre, les réunions avec la commission interministérielle se sont poursuivies avec élaboration de documents de synthèse sur les opérations pèlerinage. 

Plusieurs visites de travail ont été effectuées tant auprès d’institutionnels français (comme le Consul français à Djeddah) ou saoudiens (consul saoudien à Paris, Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite). 

CHF a participé à des réunions de travail sur des thématiques communautaires, comme avec l’Instance de dialogue sur l’Islam ou le CFCM.

CHF a poursuivi l’organisation de séminaires de formation : Les questions assurantielles et financières (avril 2015) ; La Qualité et la médiation au service du pèlerin et de l’organisateur (Avril 2016) ; Les questions de distribution du produit Hadj et l’optimisation fiscale (mars 2017). 

La mise en place du « Espace Service Hadj » lors des deux dernières saisons de pèlerinage a été d’une grande utilité pour les organisateurs. Comme la mise en place du Groupe Whatsapp.  

Par ailleurs, les membres du Bureau de CHF ont pu intervenir à plusieurs reprises au profit de certains organisateurs en difficulté auprès du Consulat d’Arabie Saoudite à Paris. La médiation s’est aussi exercée dans des conflits entre organisateurs pour trouver des solutions à l’amiable. 

Je ne vous retiendrais pas plus longtemps en m’étalant sur les multiples réunions de bureau et de diverses commissions mises en place pour étudier et mettre en place les différents chantiers et projets (Site Internet, Salon Hadj…).

Je voudrais à cette occasion remercier sincèrement mes collègues du Bureau Administrateur qui ont fourni des efforts considérables et bénévoles pour porter à maturité  le projet de CHF et aider les organisateurs à améliorer leur environnement institutionnel, administratif et économique. 

Merci à toutes et à tous, cher(e)s collègues membres de notre Coordination pour la confiance que vous m’avez accordée ainsi qu’à mes collègues du Bureau sortant et bonne continuation pour l’avenir.

RESOLUTIONS

Réunis en Congrès à Aix-les-Bains, les 13 et 14 décembre 2017, les membres adhérents de CHF, 

– Ayant entendu les communications présentées par M. BELDI Mahfoudh , Vice-président de CHF, autour de la Qualité au service du Pèlerin et de l’Organisateur, de Mme JAMAI-KHALDI Mariam,  membre du Bureau Administrateur, sur la Stratégie de la Communication, et de M. BOUHIDEL Salim, Vice-président, sur le projet de professionnalisation de CHF.

– Ayant discuté et débattu les exposés présentés.

– Ayant fait diverses propositions autour des trois axes de réflexion proposés avec mise en place de commissions de réflexion et de proposition (réf. Compte-rendu des débats).

Décide ce qui suit : 

Première résolution

LA COMMUNICATION

A- Mise en place d’une stratégie renforcée de communication

    – Interne entre les membres.

        – En direction des clients finaux, les pèlerins.

             – Institutionnels (nationaux et Saoudiens)

B- Evolution du site internet du CHF et utilisation de tous les moyens de  communications disponibles

-utilisation des réseaux sociaux 

-media traditionnels (radio, presse écrite, tv)

-moyens de communication à travers divers objets publicitaires 

C- Mise à disposition des moyens nécessaires à la mise en place de la stratégie de communication

Deuxième résolution

LA QUALITÉ

  • La  qualité est au cœur du projet  de CHF(mise en place de formations pour  les guides et les pèlerins, standardisation des prestations.) 
  • Mise en place du comité de suivi pour l’application effective de la charte de qualité 
  • Elaboration d’un Référentiel Qualité au sein de CHF pour une future création d’une norme qualité CHF.

Troisième résolution

LA PROFESSIONNALISATION

  • Professionnalisation du fonctionnement du CHF (acquisition d’un siège, recrutement de personnel…)
  • Encouragement de projets de mutualisation et de mise en place de réseaux    économiques volontaires  (achats groupés, etc.)
  • Mise à disposition de moyens financiers pour atteindre les objectifs de professionnalisation.
Fermer le menu