COMMUNIQUE HAJJ 2022

  • Paris, le 07 juin 2022

Suite à la mise en ligne d’un site internet d’inscription à un tirage au sort pour le pèlerinage 2022, la CHF – Coordination du Hadj de France – ne disposant d’aucun élément d’information clair sur le fonctionnement de ce site, déclare son incompréhension de cette démarche troublante et comportant des risques très importants au bon déroulement du pèlerinage au départ de la France.

La Coordination du Hadj de France – CHF – conseille à tous les pèlerins de se rapprocher de leurs agences respectives qui sont prêtes à les accueillir et leurs donner tous les conseils et les assurances relatives à leurs engagements.

La Coordination du Hadj de France – CHF – exprime son inquiétude sur la démarche suivie par la mise en ligne de ce site inconnu jusqu’à aujourd’hui et appartenant à une société privée saoudienne.

En effet, nous portons à la connaissance des pèlerins les défaillances potentielles qui résulteront de cette démarche :

  1. L’instauration d’un tirage au sort qui va évincer un certain nombre de candidats
  1. L’absence d’une assurance annulation voyage

          En cas de test positif au Covid-19 à 72 heures du départ, le pèlerin risque de perdre les montants qu’il aura à payer. Cette situation est                        valable pour tout autre motif d’empêchement.

  1. L’absence de garantie des prestations en cas de défaillance de la société privée saoudienne et l’inexistence de voies de recours en France.
  1. Le problème de l’hébergement partagé

         Habituellement gérée par les agences de voyages avant le départ des pèlerins, l’hébergement est décisif pour la tranquillité et le bien-être               des pèlerins.

         En l’absence d’encadrement par les agences de voyages, les pèlerins partageront leurs chambres dans les hôtels avec des personnes qu’ils             découvriront sur place, ce qui créera des problèmes de cohabitation dans les hôtels et dans les tentes de Mina.

 

  1. L’absence d’accompagnement et d’encadrement dans les lieux saints

          Cette année, les pèlerins se trouveront sans l’encadrement des personnels habituellement mis à leur disposition par les agences de voyages            pour les orienter et les accompagner dans l’accomplissement de leurs rites.

          Il est à signaler le rôle très important que jouent les guides et accompagnateurs dans la sécurisation des déplacements des pèlerins dans              les grands rassemblements de Mina et Arafa et la Halte de Mouzdalifah.

 

  1. Le manque de prise en charge au quotidien

          Nos pèlerins de France vont se retrouver sans l’assistance régulière assurée par les personnels des agences de voyages habituellement                    installés avec les pèlerins dans les mêmes lieux d’hébergement 24h/24, pour leur porter assistance depuis leur arrivée en Arabie Saoudite et            jusqu’à leur retour en France.

          Les pèlerins seront livrés à eux-mêmes en cas de problème de santé, de rapatriement d’urgence ou de perte de documents d’argent ou tout              autre imprévu.

La Coordination du Hadj de France – CHF – suit avec attention l’évolution de la situation actuelle et tiendra le grand public informé de tout changement de situation de la part des autorités saoudiennes.

Le Bureau Administrateur de CHF

  • Paris, le 07 juin 2022

Suite à la mise en ligne d’un site internet d’inscription à un tirage au sort pour le pèlerinage 2022, la CHF – Coordination du Hadj de France – ne disposant d’aucun élément d’information clair sur le fonctionnement de ce site, déclare son incompréhension de cette démarche troublante et comportant des risques très importants au bon déroulement du pèlerinage au départ de la France.

La Coordination du Hadj de France – CHF – conseille à tous les pèlerins de se rapprocher de leurs agences respectives qui sont prêtes à les accueillir et leurs donner tous les conseils et les assurances relatives à leurs engagements.

La Coordination du Hadj de France – CHF – exprime son inquiétude sur la démarche suivie par la mise en ligne de ce site inconnu jusqu’à aujourd’hui et appartenant à une société privée saoudienne.

En effet, nous portons à la connaissance des pèlerins les défaillances potentielles qui résulteront de cette démarche :

  1. L’instauration d’un tirage au sort qui va évincer un certain nombre de candidats
  1. L’absence d’une assurance annulation voyage

          En cas de test positif au Covid-19 à 72 heures du départ, le pèlerin risque de perdre les montants qu’il aura à payer. Cette situation est                        valable pour tout autre motif d’empêchement.

  1. L’absence de garantie des prestations en cas de défaillance de la société privée saoudienne et l’inexistence de voies de recours en France.
  1. Le problème de l’hébergement partagé

         Habituellement gérée par les agences de voyages avant le départ des pèlerins, l’hébergement est décisif pour la tranquillité et le bien-être               des pèlerins.

         En l’absence d’encadrement par les agences de voyages, les pèlerins partageront leurs chambres dans les hôtels avec des personnes qu’ils             découvriront sur place, ce qui créera des problèmes de cohabitation dans les hôtels et dans les tentes de Mina.

 

  1. L’absence d’accompagnement et d’encadrement dans les lieux saints

          Cette année, les pèlerins se trouveront sans l’encadrement des personnels habituellement mis à leur disposition par les agences de voyages            pour les orienter et les accompagner dans l’accomplissement de leurs rites.

          Il est à signaler le rôle très important que jouent les guides et accompagnateurs dans la sécurisation des déplacements des pèlerins dans              les grands rassemblements de Mina et Arafa et la Halte de Mouzdalifah.

 

  1. Le manque de prise en charge au quotidien

          Nos pèlerins de France vont se retrouver sans l’assistance régulière assurée par les personnels des agences de voyages habituellement                    installés avec les pèlerins dans les mêmes lieux d’hébergement 24h/24, pour leur porter assistance depuis leur arrivée en Arabie Saoudite et            jusqu’à leur retour en France.

          Les pèlerins seront livrés à eux-mêmes en cas de problème de santé, de rapatriement d’urgence ou de perte de documents d’argent ou tout              autre imprévu.

La Coordination du Hadj de France – CHF – suit avec attention l’évolution de la situation actuelle et tiendra le grand public informé de tout changement de situation de la part des autorités saoudiennes.

Le Bureau Administrateur de CHF